À l’occasion des 3èmes Assises de la Fédération nationale d’éducation et de promotion de la santé (Fnes), les représentants de 4 candidats (François Fillon, Benoît Hamon, Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon) ont accepté de dialoguer autour de la santé publique et la promotion de la santé. Au-delà des bonnes intentions, quelles mesures concrètes s’engagent-ils à prendre dans l’année suivant l’élection ?

SYNTHESE DES CONSTATS ET PROPOSITIONS DE LA FNES EN VUE DE L’ELECTION PRESIDENTIELLE:
1. Simplification et droit commun
Les organisations de l’offre de santé dans notre pays doivent être consolidées, mais surtout simplifiées, tant au niveau national qu’en proximité. Il est essentiel de soutenir et de généraliser ce qui marche, de résister à la tentation de complexifier les organisations, au risque de les rendre illisibles et inopérantes, notamment pour les plus défavorisés. Le droit commun doit être clair et accessible à tous.
2. Déterminants de la santé et lieux de vie
Les compétences pour agir sur la santé et le bien-être de la population doivent être identifiées, bien au-delà de notre système de soins et dans tous les milieux. La responsabilité des collectivités territoriales, des écoles, des entreprises… doit permettre non seulement de prévenir les risques, mais aussi de promouvoir la santé. Les actions sur les déterminants fondamentaux de la santé doivent être encouragées et accompagnées.
3. Financements et ambition
Les financements nécessitent un soutien précis et chiffré, à la hauteur des ambitions affichées. Ce n’est pas le cas aujourd’hui pour la promotion de la santé et la prévention.
4. Proximité et démocratie
Les dispositifs organisationnels régionaux doivent être encouragés avec des responsabilités et une animation de proximité répondant aux besoins de la population et permettant une réelle démocratie en santé.
5. Innovation et réduction des inégalités
La recherche interventionnelle en promotion de la santé et la capitalisation des actions de qualité doivent être soutenues et s’inscrire dans une démarche de coopération entre chercheurs, acteurs et décideurs. Elles doivent déboucher sur la mise en œuvre de programmes capables de contribuer efficacement à la réduction des inégalités sociales de santé.

Vous retrouverez toutes les propositions des représentants des candidats détaillées dans le communiqué de presse ci-après: CPapreAsssisesFnesPresidentielles270317