Dans la suite des propositions et questions formulées aux candidats à l’élection présidentielle 2017 sur la santé publique et la promotion de la santé, la Fédération nationale d’éducation et de promotion de la santé (Fnes), en lien avec les membres de la Coalition pour la promotion de la santé[1], des experts en évaluation d’impact sur la santé (EIS) et en promotion de la santé, a réalisé une analyse des programmes des cinq principaux candidats (François Fillion, Benoît Hamon, Marine Le Pen, Emmanuel Macron, Jean-Luc Mélenchon). Son but : évaluer l’impact sur la santé de leurs propositions relatives aux différents domaines de la vie publique, en dehors des mesures relevant spécifiquement de l’organisation de l’offre de santé.

 

[1] AIDES, Élus santé publique et territoires, Fédération nationale d’éducation et de promotion de la santé, Plateforme nationale de ressources des ateliers santé ville, Société française de santé publique, Réseau français des Villes-Santé de l’Organisation mondiale de la santé, Union internationale de promotion de la santé et d’éducation pour la santé et Institut Renaudot